Jusqu'ici Cn3dland s'est essentiellement concentré sur les élèves du Cned, même s'il s'intéresse également à leurs parents, qui composent une part importante des visiteurs. Mais le Cned ne fonctionnerait pas sans... les professeurs. Nous les voyons souvent comme des mains invisibles qui corrigent nos copies et répondent à nos e-mails, et pourtant eux aussi sont humains (!) et comme les Cnediens, ils travaillent seuls de chez eux et ont un quotidien un peu original comparé à celui de la plupart de leurs collègues. J'ai eu la chance d'être contactée à travers ce blog par l'une de ces professeurs, qui a accepté de témoigner.

Dans ce témoignage vous découvrirez que les élèves et professeurs du Cned ont décidément beaucoup en commun, et en apprendrez un peu plus sur les "coulisses" de la correction de vos copies.


Je vais faire une présentation succincte, car contrairement aux professeurs in situ, il ne m'est pas conseillé de dire qui je suis, et de donner mes coordonnées. Les rapports individuels entre professeur et élève pourraient ne plus être contrôlés, et déraper vers des relations autres que professionnelles. Nous évitons de cette manière toute insulte, tout jugement qui ne soit pas toléré par le Cned. En classe, des "témoins" sont là pour préserver la vie de chacun. Là, nous sommes seuls.

Pour beaucoup de professeurs nommés la maladie pousse à trouver une autre manière d'enseigner. 

Néanmoins, tous les professeurs du Cned ne sont pas malades, heureusement pour eux, et je tiens à le préciser. Et si maladie il y a, eh bien elle n'entrave en rien le travail du professeur ou de l'élève.

Pour ma part, j'ai choisi de travailler au Cned, parce que je ne me voyais pas changer de métier (j'adore mon travail!), et parce que j'ai été moi même élève du Cned. Pour moi, il était donc évident de demander un poste, et par bonheur, j'en ai eu un.

Après un an de travail à la maison, j'ai trouvé un rythme qui me convient, et surtout, j'ai découvert l'autre côté du rideau en étant professeur. 

La classe ne me manque pas. Aussi étrange que cela puisse paraître, même s'il ne m'est pas possible de discuter avec mes élèves, je les connais bien mieux qu'ils ne peuvent l'imaginer. En corrigeant leurs copies, en lisant leur fiche individuelle, en répondant à leurs questions souvent notées en marge des copies, j'arrive à me faire une idée bien précise de la personne à laquelle j'ai la chance d'enseigner, et au final, j'apprécie ce contact. Il n'est pas déshumanisé comme bien des personnes pourraient le croire : je connais chacun de mes élèves, et c'est avec un plaisir avoué que je corrige toutes les copies au fur et à mesure de l'année, que mesure leurs progrès, et que je les encourage à réussir leurs études. Car leur réussite sera la mienne, leurs questions ont été les miennes aussi...

Je ne peux dire combien j'ai d'élèves à ma charge car je ne connais pas encore les chiffres d'inscrits, et par ailleurs, si je ne le demande pas, ils ne me sont pas donnés. Ce que je sais, c'est que le nombre d'inscrits ne correspond malheureusement pas au nombre d'élèves avec qui je communique (par devoirs, ou tutorat..), car les élèves ne sont pas tous aussi motivés, ou n'ont pas tous le même temps, et ne rendent pas tous leurs devoirs.

C'est dommage pour nous tous... Mais personne ne peut obliger un élève inscrit à rendre un devoir, ou tous les devoirs : tout est conseillé pour s'adapter à leur rythme. Chacun fait comme il peut selon sa situation, et personnellement, je ne peux que le comprendre, mais les encourager tout de même à suivre leurs études avec assiduité. Il faut bien comprendre que la note que nous mettons est une façon d'évaluer leur travail et de les aider au mieux, et non une sanction. Plus je peux aider un élève et plus je fais mon travail correctement.
Le but étant de tous vous amener à la réussite de vos examens, quelque soit la raison pour laquelle vous vous êtes inscrits à un enseignement à distance.

En tant que professeur à distance, nous fonctionnons exactement de la même façon qu'en classe avec les autres professeurs : si nous avons envie de les connaître, nous le pouvons aisément! Il y a une plateforme pour que nous puissions discuter entre nous, et pour que nous puissions échanger sur nos travaux et autres. J'avoue trouver un réconfort bien plus important sur la plateforme que je n'en trouvais en salle des professeurs :D.

Nous ne sommes pas si seuls qu'on veut bien le croire : divers outils sont proposés par le Cned pour rompre l'isolement, et il suffit de s'y intéresser, et de participer à ce qui est proposé.
Nous avons les clés de toutes les portes, il ne suffit que de les ouvrir.

En ce qui concerne le rythme de travail, il est différent pour chacun et selon le type de support:

- nous recevons des pochettes de copies papier chaque semaine (nous n'avons pas les mêmes vacances qu'en classe, c'est normal!), et à nous de les corriger, et de les renvoyer en considérant que nous avons 5 jours ouvrés pour faire notre travail.

Pour chaque copie corrigée, je prends mes dossiers : je relis le parcours de l'élève, ses courriers s'il en a envoyés, je relis tout ce que j'ai noté sur son travail, et enfin je corrige en m'adaptant à chacun. Enfin, je note tout ce qui me permettra de suivre mon élève au mieux dans mon cahier ;D pour le prochain devoir.

Je suis très touchée par le travail des élèves : je suis très joyeuse quand je vois leur progrès, et j'ai envie de le dire à tout le monde... comme il n'y a personne, alors je le félicite à haute voix chez moi! lol! 
Quand je vois que l'élève est en difficulté, je suis tracassée, et j'en fais part au service du cned pour que nous lui proposions du tutorat par exemple...
J'aime mon travail encore plus qu'avant...

- nous recevons des alertes sur la boîte mail dès qu'un élève envoie une copie en ligne (même le dimanche hihi!), et nous avons 6 jours pour la corriger, et la renvoyer, de la même façon que pour les devoirs papier.

- le tutorat en ligne et par téléphone est aussi possible selon les horaires prévues par le Cned. Je vous encourage à téléphoner ou écrire à vos professeurs : nous sommes là pour vous aider, et il n'y a pas de questions ridicules, il n'y a que des réponses!

- tous les ans, nous avons les bulletins à remplir...

Personnellement, je travaille tous les jours, sauf le dimanche si mes enfants sont là. Comme je suis rapidement fatiguée, je préfère étaler le travail de la semaine sur toute la semaine, mais mes journées sont bien remplies tout de même.

Je ne prévois rien : je me lève, et comme tout le monde, je me mets au travail le matin, et l'après midi. Parfois, je travaille le soir, lorsque la journée a été difficile, ou prise par des rendez vous. 

Le nombre d'heures effectués par un professeur dépend de sa rapidité à travailler, et de la masse de travail de la semaine, des demandes des élèves aussi... mais nous pouvons considérer que notre semaine est bien remplie, sans dépasser les limites légales. En bref : c'est un travail normal, sauf que nous décidons de nos horaires, comme les élèves!

Sauf que pour les professeurs : c'est leur travail! Nous n'avons plus rien à prouver: nos examens, nous les avons, il ne nous reste qu'à être le meilleur professeur possible, et trouver l'équilibre qui nous permettra de nous épanouir dans un métier à distance. Plus on est investi, et plus nos élèves travaillent : c'est à nous de motiver, et d'être le moteur pour leur donner envie de travailler régulièrement pour atteindre leurs buts. C'est ça notre récompense.

Et je pense qu'elle est encore plus importante quand on est professeur au Cned que lorsque nous sommes en classe : allez savoir pourquoi.. Je pense que la situation amplifie les émotions..

Objectivement, nous avons aussi besoin d'une certaine reconnaissance de la valeur de notre travail.

Vous n'avez qu'un professeur référent par discipline. Lorsqu'une copie est corrigée par un autre professeur, c'est que le vôtre est en vacances, ou en arrêt maladie, ou débordé de travail! Donc un autre professeur prend le relais. 

Mais soyez rassurés : un professeur nommé s'inquiète toujours de ses "élèves", et des fiches navettes circulent entre nous, professeurs, pour que le suivi de l'élève soit parfait, et qu'il n'y ait rien qui mette en danger son apprentissage : son suivi reste le même, par le professeur nommé, avec un compte rendu de l'autre professeur!
Ah! Vous ne saviez pas que vous étiez aussi bien suivis! lol
et que nous vous connaissions aussi bien! Détrompez vous! Nous sommes dans l'ombre, mais bien présents!

Lorsque j'étais élève du Cned, j'ai travaillé avec beaucoup d'assiduité: je me faisais un emploi du temps, et j'envoyais les devoirs à une date que je m'étais fixée : j'ai obtenu tous mes examens avec brillo, et dans une université où je n'aurais pas pu aller si je n'avais pas eu l'idée de m'inscrire au Cned. Tout en travaillant à côté, j'ai tenu à m'imposer un rythme de travail sain, sans dépasser mes limites, mais tout de même très assidu.

C'est la clé de votre réussite : soyez le plus assidu possible. Et ne restez pas seul: si vous avez un souci, il y a des outils proposés par le Cned pour que vous puissiez échanger avec d'autres élèves, et vos professeurs. On n'est seul que si on le choisi. On se démotive tout seul aussi, mais ça c'est valable en classe comme au Cned. 

C'est vous qui savez ce que vous voulez devenir et nous sommes à votre disposition pour vous aider le mieux possible à atteindre votre but, même si vous n'avez pas la possibilité de suivre un parcours habituel. Ce que j'ai envie d'écrire, c'est qu'il n'y a pas de de parcours habituel, mais des parcours ;D

Vous arrivez au but que vous vous êtes fixés, comme les autres, et qu'importe le moyen. Le Cned n'est pas un centre d'enseignement pour les moins bons: parmi des élèves, j'ai des inscrits tellement doués qu'ils seraient perdus en classe!
Le Cned propose une autre façon d'enseigner, et une autre façon de suivre ses études : c'est tout!
Si j'ai réussi à être professeur : pourquoi ne réussiriez pas à avoir les examens que vous désirez obtenir?
Tout se situe dans votre envie, et non dans vos capacités: car vos capacités peuvent toujours être améliorées.

Si vous avez des questions, j'y répondrai volontiers!

Une professeure du Cned, très motivée!

Si vous avez des questions pour notre témoin, vous pouvez laissez un commentaire ou m'envoyer un message à travers le lien "Contactez l'auteur" dans la barre de gauche, ou encore à mari_draw[@]yahoo.fr, et je me chargerai de les lui transmettre.

Si d'autres professeurs lisent ces lignes et souhaitent également témoigner, n'hésitez pas à me contacter!